Généralités sur les Extraits Végétaux

Autrefois appelé, à tort, purin, le terme d' extraits de végétaux (fermentés ou non) englobe toutes les fabrications similaires allant de l'infusion à la décoction en passant par la fermentation et les jus. Toutes ces préparations ont pour points communs, l'emploi d'eau de pluie, la conservation au frais, à l'abri de la lumière, un filtrage minutieux, des récipients en plastique, noirs de préférence                                                                                                                                                                                                                                               

-Les Décoctions

Elles sont obtenues en faisant bouillir les plantes préalablement coupées grossièrement, aprés une macération de 24h dans de l 'eau de pluie à température ambiante. On porte doucement à ébullition celle-ci sera maintenue de 20 à 30mm à petit bouillon et sous couvercle puis on laisse refroidir avant une filtration sommaire avec un filtre à café. Cette méthode est  facile à mettre en oeuvre par contre ces préparations ne se gardent que quelque jours, de plus c 'est la meilleur manière d' extraire certains composants actifs utilisés pour le traitement préventif ou curatif  contre les maldies et les ravageurs, certaines d'entre elles ont même pour effet de renforcer les plantes.

La Fermentation

C'est une réaction chimique obtenue par macération dans de l 'eau de pluie  de végétaux en absence d' air (anaérobie) , celle-ci peut-être plus ou moins rapide suivant la température ambiante, il est essentiel de pratiquer journalièrement un brassage énergique, la présence d'une mousse blanche est le signe du début du processus lorqu'elle disparait (environ 15 à 20 jours) la fermentation est achevée, il faut alors effectuer une filtration soigneuse embouteiller et à conserver au frais à l 'abri de la lumiere. Dans de telles conditions le produit obtenu peut se garder plusieurs mois. Celui-ci sera employer plus ou moins dilué pour le traitement préventif et curatif ainsi qu 'en engrais  foliaire ou à épandre.

Les Infusions

contrairement aux décoctions les infusions se  réalisent en plongeant les végétaux dans de l'eau froide puis on porte à ébullition; dès que l 'eau frémit on stoppe la cuisson , on couvre et on laisse infuser ensuite on filtre. L' infusion est surtout recommandée pour les préparations insecticides ou insectifuges. On peut conserver une infusion en veillant à l'embouteillée à chaud dans un récipient en verre et à l 'abri de lumière.

La Macération

Nommée également extrait à l'eau froide, cette technique consiste tout simplement à laisser tremper les végétaux, préalablement hachés soigneusement, dans de l'eau à température ambiante pendant 24h. Ensuite on filtre et on pulverise pur; ne pas stocker cela aurait pour effet de déclencher une fermentation. Principal intérêt de cette méthode est l'économie de moyen mis en oeuvre, par contre leur effet est principalement fongicide.

Jus

 Le principe est très simple ,il consiste à la manière d 'un pressoir d'exprimer l'eau contenu dans toute plante. Le végétal coupé grossièrement est placé dans un récipient percé, en son fond et sur le tiers de sa hauteur, celui étant placé dans un contenant identique au premier (mais celui non perforé) , il récoltera le jus et pour finir on place un autre récipient, sur le seau contenant les végétaux , celui-ci lesté d' un poids suffisant pour qu'il puisse appuyer fortement sur ce dernier. Le processus peut durer 15 à 20 jours suivant la température extérieure. On obtient une solution concentrée que l'on filtre et qu'on conserve en bouteille de verre.

Petite astuce: Pailler les végétaux traités avec les déchets obtenus, à partir de ces extraits, cela aura pour effet de renforcer leurs actions.

Bibliographie: Purin d' ortie &cie  aux éditions de Terran