Bienvenue sur le site des amoureux des Tomates et des Piments
Près de 3000 variétés décrites...
des variétés Héritage aux créations les plus récentes...
issues des 5 continents...
certaines sont en vente dans la boutique de l'Association
Bonne visite...

Réussir ses Semis: mode d'emploi

la question m'a souvent été posée lors des expositions auxquelles j'ai participé. Cette étape dans la culture des solanacées semble particulièrement préoccuper les jardiniers qu'ils soient débutants ou pas. Cet article a pour vocation de dédramatiser cette phase de culture qui, si l'on respecte quelques régles simples, est somme toute  banale.

poivrons 17 février 2018 La méthodologie décrite ci-après est valable, à quelques nuances près, pour les piments/poivrons, aubergines et tomates et plus généralement tout végétal qui nécessite une germination sous température controlée et/ou un ou plusieurs repiquages.

Le matériel nécessaire:

- un terreau de qualité, spécial semis. Proscrire tout autre terreau et surtout bannir les terreaux premier prix des supermarchés.

-plaque alvéolée ou pot/godet plastique de petite contenance. 

-Perlite:roche qui a subi un traitement par la chaleur afin de la dilater. Contient de la Silice, Alumine, Oxyde de fer, Oxyde de Titane, Chaux, Magnésie, Oxyde de Sodium, Potassium. Permet d'alléger et de drainer le substrat auquel elle est mélangée. 

-Vermiculited'origine minéral, silicate d'alumine hydraté de la famille des micas. Ce minéral est très riche en fer et en magnésium.: Ses propriétés en font une valeur ajoutée lorsqu'elle est mélangée, avec d'autres substrats, pour la germination et le bouturage. Elle a une forte capacité de rétention d'eau et la particularité de drainer, d'alléger le substrat et de favoriser le développement racinaire.

NB: ces deux éléments ci-dessus sont optionnels. Ils ne sont pas indispensables mais ils favorisent grandement une bonne germination et un bon développement de la jeune plantule avant son repiquage.

        vermiculite perlite 11 janvier 2019     plaque semis 11 janvier 2019     terreau     terreau humide 11 janvier 2019

-Préparation du substrat pour le semis:

Afin de mettre toutes les chances de notre côté, en premier lieu, bien qu'utilisant un terreau spécial semis, je tamise (grille de 5 x 5mm) ce dernier afin d'ôter les quelques déchets qui peuvent s'y trouver (petit morceaux de bois, tourbe non entièrement décomposée, écorce..) et qui pourraient nuire à une bonne levée des graines en gênant la progression de la plantule vers la lumière. Malheureusement ces résidus sont toujours présents, heureusement en petite quantité dans les terraux de marque mais  imaginez leur volume dans un terreau premier prix... Ensuite on incorpore au terreau, 5% de perlite pour l'alléger et le drainer augmentant ainsi sa capacité de rétention d'eau sans que le terreau soit par lui même trop humide. On peut également ajouté 5% de vermiculite pour les mêmes raisons, mais personnellement je réserve ce minéral pour un autre usage que l'on verra plus loin.

2 jours avant les semis. On remplit les plaques alvéolées ou/et les pots avec le mélange obtenu en tassant légèrement. Ensuite les plaques/pots sont mis à tremper afin d'humidifier le substrat en surveillant car lorsque la surface du terreau s'humidifie on stoppe le bassinage. On laisse égoutter dans l'endroit où le semis s'effectuera afin que le substrat soit à la température ambiante en les couvrant d'un plastique afin d'éviter l'évaporation (s'il vous semble que le substrat soit trop mouillé la pose  du plastique est ajournée jusqu'à' à un degré d'humidité satisfaisant).

            tamis terreau 17 janvier 2019 2                 tamis terreau dechets 17 janvier 2019 4                 plaques prets emploi 17 janvier 2019 2

-Préparation des graines avant semis:

un passage au congélateur des graines semblent stimuler leur germination future. Si vos graines ne sont pas stockées au froid, une semaine avant la date du semis prévue placez vos semences au congélateur. On les en sortira la veille du semis  afin de les amener à température ambiante.  

   --Variante pour poivrons-piments et aubergines

Une fois les graines à température ambiante on les fait tremper une nuit dans de l'eau tiède afin de ramollir le tégument (enveloppe de la graine), particulièrement coriace sur ces espèces, facilitant ainsi la germination. Personnellement j'utilise des bacs à glaçons peu encombrant mais suffisant pour recevoir quelques graines. On prendra soin de numéroter les bacs à glaçons et de lister les variétés que l'on souhaite semées afin de ne pas les mélanger. On peut utiliser également cette variante lorsque l'on souhaite semer des graines de tomates très âgées, plus de 10 ans, en y ajoutant le cas échéant un stimulateur de germination à l'eau. Après une nuit de trempage les graines doivent se trouver au fond des bacs, dans le cas contraire, si des graines flottent, cela peut indiquer une mauvaise qualité de la semence et par conséquent une mauvaise ou une non germination.

           semis bac glacon 15 janvier 2019             terreau semis              semis plastique bulle 16 janvier 2019

-Semis:

On sème la graine en l'enterrant peu profondément, on tasse légèrement, puis on recouvre ensuite le substrat de quelques millimètres de vermiculite qui fera office de régulateur d'humidité et évitera que la surface du terreau ne sèche et forme une croute. (la vermiculite doit s'imbiber de l'humidité du substrat et prendre une couleur foncée, signe d'une bonne hygrométrie). Lorsqu'une plaque a été ensemencée on la recouvre d'une feuille plastique bullé et on la place au chaud. Pour les poivrons et piments la plage de température optimale est 22 à 26°C, pour les tomates et aubergines elle sera de 20 à 24°C. A ce stade la lumière n'est pas indispensable, par contre une chaleur constante est indispensable, plus vite sera la levée moins il n'y aura de risques de pourrissement de la graine. En aucun cas il n'ait besoin d'arroser les semis, à la limite légèrement vaporiser. (un indicateur: si en surface la vermiculite est humide pas de vaporisation, dans le cas contraire une vaporisation devient nécessaire).

 

 Après la levée:

 plants 26 mars 2017 2En premier lieu on ôte la feuille de plastique bullé qui servait à maintenir un bon degré d'hygrométrie. Une source de lumière optimale est dès lors primordiale. La température est moins importante et peut même diminuer, une plage de 18 à 22°C est l'idéale. La source de lumière ne peut être que naturelle, même derrière une fenêtre exposée au Sud cela ne sera pas suffisant, surtout à l'époque où sont effectués les semis de solanacées, les journées sont trop courtes et l'ensoleillement peu généreux. Il faut donc trouver des substituts ou des auxiliaires, afin d'éviter que le plant ne "file", ils en existent plusieurs sortes suivant les besoins. A ce stade le plant à besoin d'environ de 12 heures/jour de lumière, lorsque vous utilisez une source de lumière auxilaire veiller à que celle-ci soit à bonne distance des plants. Pour une lampe de 200W elle doit se situer entre 30 et 40 centimètres, il n'y a pas de risques de brûlures ces lampes ne dégageant que très peu de chaleur. Les 10 à 20 jours suivant la levée il n'y a pas grand chose à faire si ce n'est que la surveillance d'un bon degré hygrométrie, éviter tout arrosage par le haut privilégier un arrosage par bassinage ou à défaut une pulvérisation.

 

  --Sources de lumière auxiliaires

Néons: souvent en rampe de 3 à 10 unités.
Lampe CFL: économique, bon rapport qualité prix, à laquelle il faudra adjoindre un rélecteur.
Comptez +/- 150 à 200 W pour 1/2 m². A noter que la puissance annoncée n'est pas la puissance réellement consommée, en générale elle est de 80% (une lampe de 200W consommera en réalité +/-160W). 
 
     ampoule CFL 11 janvier 2019 2     rampe neons 11 janvier 2019 3     ampoule CFL 11 janvier 2019
 
 

 -Repiquage:

 Dès que les plants ont deux vraies feuilles, ils sont bons à repiquer! En prévision de ce repiquage laissez sécher un peu la motte cela facilitera la séparation des plants dans le cas ou il aurait plusieurs pieds dans une mini motte. En effet l'absence d'humidité le terreau se décolle facilement des racines sans les endommager. Lors du repiquage il est bon d'enterrer le plant le plus profondément possible, c'est à dire que les cotylédons affleurent le substrat. 

 plants 14 mars 2019  mini motte 14 mars 2019  chevelu plant14 mars 2019 2  plants repiquage 14 mars 2019

 

 

     -Sites Amis

          -TOMATOFIFOU Site de Vente

          -JARDINSDETOMATES

          -INFOS-TOMATES

          -ESSAIME-ARTOMATE

         

     

         Forum 

             Les Tomos

       Partenaire

            serres natural logo 1499939766