Bienvenue sur le site des amoureux des Tomates et des Piments
Près de 3000 variétés décrites...
des variétés Héritage aux créations les plus récentes...
issues des 5 continents...
certaines sont en vente dans la boutique de l'Association
Bonne visite...

Carences et désordres nutritionnels chez la tomate.

Confronté à ces genres de problèmes, apparus la saison passée dans une serre, il n'est apparu nécessaire d'en connaitre les causes, afin de mieux appréhender ces phénomènes et peut être y remédier. Une bonne identification des symptômes, donc du désordre, qu'il soit du à une carence ou à l'inverse à un surdosage, est primordiale car c'est déjà la moitié du chemin d'effectuer pour un retour à la normale. Cet article est le fruit de recherches multiples et variées qui  nous permettront de ne pas nous trouver désarmés lorsque ces problèmes subviendront et, je l'espère, d'y remédier de manière efficace.

 

La tomate, comme la plupart des plantes cultivées, a besoin de divers éléments minéraux pour assurer sa croissance tout au long de son cycle de croissance. Lorsqu'ils sont apportés en excès ou qu'ils manquent, des désordres nutritionnels surviennent.

Sa fertilisation peut être influencée par divers paramètres :
west virginia sweet meat 29 juillet 2018 3

- la richesse et l'équilibre du sol en éléments fertilisants (des analyses de sol sont donc indispensables) ;
- le type de tomate cultivé et la variété choisie ;
- la densité de plantation ;
- le mode de production (culture en sol ou hors sol, nature du substrat) ;
- la nature du système d'irrigation et sa conduite ;
- et tout autre facteur perturbant la croissance des plantes.

 Ces affections font partie des maladies non parasitaires et regroupées sous la terminologie « désordres nutritionnels ». Ces derniers se manifestent assez fréquemment sur tomate par des jaunissements de nature et de répartition variables sur les plantes. 

-Classification simple des carences selon l'apparition des symptômes sur le feuillage.

-Symptômes apparaissant sur les jeunes folioles et pouvant se généraliser sur tous le feuillage de la plante: carence en : Calcium – Bore – Manganèse – Soufre – Fer – Zinc

-Symptômes apparaissant sur les feuilles les plus âgées et pouvant se généraliser sur tous le feuillage de la plante: carence en : Potassium – Magnésium – Azote – Phosphore – Molybdène - Cuivre

 

Carence en Potassium (K)

Le potassium (K) est le troisième des trois nutriments primaires requis par les plantes, avec l'azote (N) et le phosphore (P). Contrairement à l'azote et au phosphore, le potassium n'est pas utilisé dans la synthèse structurelle de molécules bio-chimiquement importantes. Le potassium se retrouve dans la solution des cellules végétales et est utilisé pour maintenir la pression de turgescence de la cellule (cela veut dire qu'il empêche la plante de faner). De plus, le potassium joue un rôle dans le bon fonctionnement des stomates (cellules situées sur la face inférieure des feuilles qui s'ouvrent et se referment pour permettre à la vapeur d'eau et aux gaz résiduaires de s'échapper) et agit comme activateur d'enzymes.

-Symptômes

Les symptômes sont principalement visibles sur les feuilles les plus âgées et n'affectent les jeunes feuilles que dans les cas extrêmes. Des carences légères en potassium sont caractérisées par le développement de taches chlorotiques, plus ou moins marquées sur les bords des feuilles (brûlure des pointes). Des mouchetures blanchâtres, nécrotiques peuvent apparaître au sein des ces zones chlorotiques. Dans les cas sévères, celles-ci deviennent des brûlures sèches et cuivrées (nécroses) qui progressent graduellement des bords de la feuille à la nervure principale. Les veines principales demeurent vertes et les feuilles ont tendance à s'enrouler et se froisser. Les plants ont des tiges boisées et la croissance s'en trouve ralentie. La floraison et la nouaison sont compromises. Si la carence se manifeste pendant le développement des fruits, les tomates présentent un murissement en patch, certaines zones demeurant vertes, la plupart du temps à proximité des tiges. Les fruits peuvent être plus mous, creux, et de taille irrégulière, mal colorés et montrant un symptôme de marbrure. La croissance des plantes est plus ou moins réduite. 

-Causes

Cette carence est due à des réserves trop faibles en potassium disponibles dans le sol, ou bien d'une mauvaise assimilation de ce dernier. Elle se retrouve généralement en présence de sols acides mais aussi également dans des sols légers à faible teneur en éléments organiques. D'autres facteurs déclencheurs peuvent être des arrosages trop importants qui provoquent un lessivage des éléments nutritifs mais également des conditions de sécheresse qui peuvent bloquer l'absorption des dits éléments nutritifs. Le potassium maintient l'équilibre ionique et hydrique de la plante. Il contribue à la production et au transport des sucres au sein de la plante, ainsi qu'à l'activation enzymatique et à la synthèse des protéines. Le potassium est également requis pour la synthèse de pigments, notamment le lycopène. Les plantes présentant une carence en potassium seront plus sensibles à la sécheresse et aux maladies.

-Remèdes

Un premier lieu il faudra faire un apport annuel de matière organique sous forme de fumier animal et/ou de paillis végétal (pailles, débris végétaux). Mais aussi de cendres de bois qui sont également très riches en potassium. Pour les sols acides effectuer un apport de carbonates de calcium d’origine naturelle (produits crus (CaCO3)) ou de carbonates magnésiens d’origine naturelle (produits crus (MgCO3)) ou de la Dolomie, celle-ci faisant la synthèse des deux précédents, carbonate double de calcium et de magnésium, de composition chimique CaMg(CO3)2.  Enfin il existe des engrais spécifique comme le Patenkali, un engrais potassique d'origine naturel extrait de sels bruts de potasse résultant de dépôts marins (30% (forme sulfate SK, K20) soufré 42,5% (SO3) et Magnésien 10% (MgO). Il est pauvre en chlore et n'accroît pas la salinité des sols. Il faut autant de Mg++ que de K+  afin d'éviter tout antagonisme entre ces 2 éléments. Le magnésium est plus facilement lessivé que le potassium car il est moins bien retenu par les argiles. Cet engrais est extrêmement soluble donc aisément lessivable, il faudra l'utiliser avec précaution afin éviter que le remède soit pire que le mal.

-Prévention

Bonne gestion de l'arrosage. En amont, pendant la période hivernale effectuer des chaulages et des apports en matière organique afin d'aider le sol à retenir le potassium.

-Surdosage

Des niveaux de potassium excessifs peuvent générer des antagonismes qui entrainent d'autres types de désordre nutritionnel, comme une carence en magnésium ou en calcium. 

                            

 Carence en:  Calcium - Magnésium - Phosphore - Azote - Bore - Manganèse - Soufre - Fer - Zinc - Cuivre - Molybdène

 

 

Bibliographie:
          

Carence en Magnésium (Mg)

Le magnésium (Mg) est l'un des trois nutriments secondaires requis par les plantes pour une croissance normale et saine. Le terme «secondaire» fait référence à la quantité plutôt qu'à l'importance du nutriment. Le manque d'un nutriment secondaire est tout aussi néfaste pour la croissance de la plante qu'un manque de l'un des trois nutriments principaux (azote, phosphore et potassium) ou encore qu'un manque de micro-nutriments (fer, manganèse, bore, zinc, cuivre et molybdène). De plus, chez certaines plantes, la concentration en magnésium dans les tissus est comparable à la concentration en phosphore, un nutriment primaire.

-Symptômes

Une carence en  magnésium se manifeste en général par une chlorose internervaire des feuilles les plus âgées. En cas d'attaque sévère la chlorose progresse vers l'intérieur de la feuille et les tissus jaunissent donnant un aspect rugueux et déformé à la feuille qui finit par se nécroser et à tomber. La croissance du plant en souffre et bien qu'il puisse encore fleurir la formation et le murissement des fruits sont compromis, c'est dernier devenant mous.

Le magnésium entre dans la composition de la chlorophylle et intervient dans l'assimilation de l'azote et du phosphore. Il participe activement au mûrissement des fruits et à la qualité des légumes. Lors d'une carence il n'est rare d'avoir l'apparition de collet vert ou jaune, cette une coloration plus sombre de la zone pédonculaire des fruits verts (green or yellow shouldergreenback). À maturité, cette zone reste plus ou moins verte ou vire progressivement au jaune et s'y maintient. À terme, les collets des fruits présentent une couleur verte ou jaune  très caractéristique et plus ou moins soutenue, soit de façon homogène, soit sous la forme de taches irrégulières. Le péricarpe des zones touchées est de consistance dure et de couleur parfois blanche.

-Causes

Une carence en magnésium est assez courante aussi bien chez la tomate que dans d'autres cultures.  On retrouve ce problème en particulier en présence de sols légers, sablonneux et/ou acide du fait de leur faible capacité de rétention d'eau et par conséquent à une teneur en nutriment déficitaire. L'excès de potassium et/ou d'ammonium peuvent également induire une mauvaise assimilation du magnésium par le plant.

-Remèdes

Un généreux apport de matières organiques sous forme de fumier/compost/paillis, riche en nutriments, qui permettent d'alourdir le sol et d'être moins sujet au lessivage. On peut également utiliser de l'oxyde de magnésium qui a la faculté de libérer lentement le nutriment. Le sulfate de magnésium ou sel d'Epsom en application foliaire est aussi une solution. A noter que ce dernier est recommandé afin d'endiguer l'apparition des culs noirs, au dosage de 5 gr/l en application foliaire bi-mensuelle.

-Prévention

Contrôler le PH du sol et si besoin est effectuer un amendement calcaire afin d'obtenir une valeur optimale située autour de 6,5.  Ne pas trop arrosez. Ne surfertilisez pas au potasse. Utiliser un paillis organique afin de maintenir une humidité résiduelle. 

-Surdosage

Des niveaux élevés de magnésium peuvent nuire à la bonne assimilation du calcium ou du potassium et générer par conséquent des carences dans les tissus végétaux.

 

 Carence en:  PotassiumCalcium - Phosphore - Azote - Bore - Manganèse - Soufre - Fer - Zinc - Cuivre - Molybdène

 

 

Bibliographie:
          

Carence en Calcium (Ca)

Le calcium (Ca) est l'un des trois nutriments secondaires requis par les plantes pour une croissance saine. Sous forme de pectinate de calcium, il est responsable de la cohésion des parois cellulaires des plantes. Lorsqu'il y a carence en calcium, les nouveaux tissus, comme les extrémités des racines, les jeunes feuilles et les extrémités des pousses, sont souvent déformés en raison d'une mauvaise formation des parois cellulaires. Le calcium est aussi utilisé dans l'activation de certaines enzymes et pour l'envoi de signaux coordonnant certaines activités cellulaires.

-Symptômes

En cas d'attaque légère les symptômes sont  visibles au niveau des jeunes folioles et plus généralement dans les zones au développement rapide sous forme de décoloration vert pâle et/ou de lésions nécrotiques tandis que les fruits développent une nécrose apicale communément appelée "cul noir". En cas de carence très prononcée les bourgeons terminaux brunissent et meurent, tandis que le plant entier à tendance à se flétrir et montre une croissance ralentie voir bloquée.

-Causes
Celles-ci sont le plus généralement dues à la difficulté d'assimilation du nutriment plutôt qu'à un manque ou un faible dosage de celui-ci dans le sol. En effet le calcium a pour vecteur l'eau qui le transmet des racines aux tissus ainsi un dérèglement de l'humidité du sol du à une sécheresse et à contrario une humidité élevée peuvent causer ces symptômes. Ces carences se retrouvent souvent lors de présence de sol sablonneux et plus généralement  dans les sols a faible capacité de rétention d'eau ainsi que les sols acides ou riche en sodium et ammonium. Le PH idéal pour la culture de la tomate se situe autour de 6,5, de son côté la pourriture apicale se développent dans les fruits qui  ont une teneur inférieure à 0,08% de calcium, la plage idéale se situant entre 0,12 et 0,25%. 
-Remèdes

L'apport de calcium peut être effectué de différentes manières selon la nature du sol. Pour les sols acides l'apport de lithothamne qui a une haute teneur en Calcium (42,5 %) ce qui permet alors de rééquilibrer le pH si ce dernier est inférieur à 7, il contient également du Magnésium (3 %) et oligo-éléments et est un excellent amendement. On peut également apporter du calcium sous forme de carbonate de Calcium et/ou du gypse si le PH du sol est correct. Les applications foliaires telles que le chlorure de calcium sont inefficaces contre la pourriture apicale du fait de la mauvaise transmission du calcium vers les fruits atteints. De plus une pulvérisation  à des températures supérieures à 30°C peut entrainer des brulures. On peut également utiliser des coquilles d'œufs que l'on aura préalablement passé au blinder afin d'obtenir une fine poudre à laquelle on ajoutera du vinaigre pour rendre le calcium soluble et donc assimilable.

-Prévention

Choisir dans la mesure du possible des variétés moins sujettes à cette pathologie, les tomates allongées et cordiformes sont les plus vulnérables. Contrôler le PH du sol et si besoin est effectuer un amendement calcaire afin d'obtenir une valeur optimale située autour de 6,5. Évitez l'excès d'engrais azotés (nitrogènes), pailler le sol à l'aide de film plastique ou de paille/sciure afin de garder une humidité résiduelle entre les arrosages lesquels doivent être les plus réguliers possible tout en s'adaptant aux conditions météorologiques.

-Surdosage

Des niveaux de calcium excessifs peuvent générer des antagonismes qui entrainent d'autres types de désordre nutrionnels, comme une carence en magnésium ou en potassium. 

 Carence en:  PotassiumMagnésium - Phosphore - Azote - Bore - Manganèse - Soufre - Fer - Zinc - Cuivre - Molybdène                   

 

 

Bibliographie:
          

Carence en Phosphore (P)

Le phosphore  est l'un des trois nutriments primaires requis par les plantes, avec l'azote (N) et le potassium (K). Il est important pour le transfert d'énergie, pour la formation de l'acide nucléique, la synthèse des protéines ainsi que pour les composants de la membrane cellulaire et du métabolisme des glucides.

-Symptômes
Les symptômes d'une carence en phosphore sont généralement peu visibles et sont difficiles à identifier. Les folioles présentent une coloration de vert sombre à violacée sur sa face intérieure surtout au niveau des nervures (chlorose internervaire). Lors de cas sévères les tiges montrent également une décoloration et les vieilles feuilles peuvent tomber. Des feuilles petites et rigides  sur un plant érigé et également un nanisme ou un ralentissement de croissance peuvent indiquer cette carence. 
-Causes

Les sols calcaires et alcalins dans lesquels le calcium est abondant ont des teneurs faibles en phosphore mais également les sols acides. Une valeur de PH comprise entre 6,5 et 6,8 sont nécessaires pour une croissance optimale des plants de tomates. Les sols contenant peu de matière organique ou riches en fer peuvent également être problématiques. Un temps froid ou sec peut empêcher un développement correct des racines et conduire ainsi à cette maladie. Il existe des différences de sensibilité à la carence en phosphore suivant les différentes variétés. 

-Remèdes

L'apport de phosphore peut être effectué par l'intermédiaire de fumier fermier ou/et de paillis organique, compost. L'incorporation de débris de récolte peut également être bénéfique tant par l'apport du nutriment que de l'amélioration de la structure du sol. En règle générale il est recommandé d'appliquer du phosphore et du potassium avant la transplantation. Le nitrogène doit toutefois être appliqué plus tardivement durant le développement végétatif.

-Prévention

Effectuer un chaulage dans le cas ou la valeur du  sol n'est pas compris entre 6,5 et 6,8. S'assurez d'une fertilisation équilibrée. Incorporez des résidus végétaux au sol après récolte. Utilisez une approche intégrée avec des fertilisants minéraux et organiques an de conserver l'équilibre des nutriments dans le sol. 

-Surdosage

Une application excessive de phosphore cause l'étirement des tiges et des plantes. Celles ci deviennent trop et filiformes, ce qui nuit à la résistance de la tige donc au plant et à son aspect général. 

 

 Carence en:  PotassiumCalcium - MagnésiumAzote - Bore - Manganèse - Soufre - Fer - Zinc - Cuivre - Molybdène

                           

 

Bibliographie:
          

     -Sites Amis

          -TOMATOFIFOU Site de Vente

          -JARDINSDETOMATES

          -INFOS-TOMATES

          -ESSAIME-ARTOMATE

         

     

         Forum 

             Les Tomos

       Partenaire

            serres natural logo 1499939766