Bienvenue sur le site des amoureux des Tomates et des Piments
Près de 3000 variétés décrites...
des variétés Héritage aux créations les plus récentes...
issues des 5 continents...

Carence en Zinc (Zn)

Le zinc, l'un des micro-nutriments essentiels, est requis par les plantes en petites quantités. Bien que rare une carence en Zinc aura des effets néfastes sur la croissance de la plante.  Le zinc est responsable du bon fonctionnement de nombreux systèmes enzymatiques. Également de la synthèse des acides nucléiques, de la transformation d'amidon en sucre. Il est en outre essentiel à la formation des auxines, hormone végétale, donc a une bonne régulation de la croissance (élongation des entre-nœuds/tige et développement du feuillage).

-Symptômes

Du fait de son immobilité dans la plante la carence est zinc est d'abord visible sur les nouvelles zones de croissance. Les  jeunes feuilles deviennent vert sombre avec l'apparition de zones pâles sur le tissu internervaire le long de la nervure centrale (les nervures principales des feuilles restent vertes). Les folioles prennent l'aspect du cuir et sont souvent également plus petites, plus étroites, leur marge ondulée et sont incurvées vers le bas. En cas d'absence de traitement les tâches chlorotiques se teintent de bronze et des zones nécrotiques commencent à se développer. Une réduction de la croissance peut survenir du fait de la restriction du feuillage et du raccourcissement des entre-nœuds.

-Causes

 La principale cause est une valeur de PH du sol trop élevé. A noter que plus le PH du sol sera bas plus la disponibilité en zinc sera élevée quitte à en devenir toxique. D'autres causes: un sol trop riche en phosphore ou des applications de ce dernier trop importantes bloquant ainsi l'assimilation du zinc, des conditions froides et humides pendant la période végétative, un excès ou un déficit de matières organiques.

-Remèdes

Contrôler le PH et le ramener dans des valeurs comprises entre 6,5 et 6,8. Apport de zinc sous quelques formes que ce soit chelate, sulfate, nitrate. Pulvérisation foliaire de sulfate de zinc à 1%

-Prévention

Apport de matière organique au moment de transplantation. Maintenir une valeur de PH  du sol entre 6,5 et 6,8. Éviter des chaulages trop importants (augmentation du PH du sol). Ne pas trop fertiliser avec du phosphore. Analyser l'eau d'irrigation afin d'ajuster les besoins en nutriments.

-Surdosage

 Une quantité excessive de zinc dans le sol peut compétitionner avec le phosphore, le fer, le manganèse et le cuivre et peut causer leur carence dans le tissu végétal.

 

 

Carence en:  PotassiumCalcium - Magnésium - Phosphore - Azote - Bore - Manganèse - Soufre - Fer - Cuivre - Molybdène

 

 

 

Bibliographie:
          

Carence en Cuivre (Cu)

Le cuivre est l'un des micro-nutriments requis en très petites quantités par les plantes. En comparaison, le besoin du fer est vingt fois supérieur à celui du cuivre.  Une carence tout comme une toxicité en cuivre est peu fréquente mais si l'une ou l'autre apparait la croissance et la qualité de la plante en souffriront. Le cuivre est important et est requis dans le processus de la photosynthèse, de la synthèse des protéines et dans le processus de divers systèmes enzymatiques. Il contribue également à la production de lignine et a une influence sur la couleur et la saveur des fruits.

-Symptômes

Un manque de vigueur, parfois un flétrissement, des plants atteints, un feuillage plus clairsemé aux limbes/folioles réduits. Apparition d'une chlorose internervaire vert pâle débutant en périphérie du limbe avec parfois l'apparition de nécroses blanchâtres à brunes.

-Causes

La carence en cuivre se retrouve en présence de sols fraichement défrichés et mis en culture. Les sols riches en matières organiques qu'ils soient calcaires ou sableux. Également après une forte application d'azote et/ou de phosphore. Également un PH élevé du sol.

-Remèdes

 Le cuivre étant très peu mobile dans le sol, il est préférable d'incorporer l'apport de façon superficielle. Contrôler le PH et le ramener dans des valeurs comprises entre 6,5 et 6,8. Apport de cuivre

-Prévention

 Éviter les mélanges d’oligoéléments; l’association de cuivre avec du manganèse ou du zinc peut diminuer l’efficacité du traitement voire aggraver la carence

-Surdosage

 Une quantité excessive de cuivre dans le sol peut limiter la croissance des racines en brulant leurs extrémités, elle peut également compétitionner l'absorption de fer, de molybdène ou de zinc. Si elle n'est pas corrigée, une toxicité en cuivre peut réduire la formation de branches, entraînant éventuellement le déclin de la plante.

 

 

Carence en:  PotassiumCalcium - Magnésium - Phosphore - Azote - Bore - Manganèse - Soufre - Fer - Zinc - Molybdène

 

 

Bibliographie:
          

Conclusion

En premier lieu il faudra faire la distinction entre carence vraie et carence induite que l’on a trop tendance à confondre.

Les carences vraies, c’est-à-dire un élément en trop faible quantité dans le sol, sont de plus en plus rares. De façons générales nous avons à faire, le plus souvent, à des carences induites,  les nutriments sont présents dans le sol mais non disponibles/non assimilables. Dès lors établir un diagnostic devient délicat, en plus de déterminer en face de quelle carence nous sommes il faut en identifier la/les causes.

Il faut garder à l’esprit qu’en l’absence d’analyse de sol toute fertilisation sera, de facto, pratiquée de manière empirique donc propice à l’apparition des carences.

 

Quelques règles toutes simples et élémentaires à suivre pour limiter l’apparition de carences ou désordres :

Maintenir le PH du sol dans une valeur comprise entre 6,5 et 6,8. L’étude précédente des différentes carences nous ayant indiqué les conséquences néfastes d’une variation à la hausse comme à la baisse de cette valeur.

L’apport régulier et en quantité raisonnée de matières organiques sous forme de fumier, compost et/ou paillis végétal. Outre à la contribution de la fertilisation du sol il permettra  d’améliorer la structure de la terre, en présence de sol légers ou sablonneux, afin d’augmenter sa capacité à la rétention d’eau donc de limiter les lessivages/ lixiviations.

Une bonne gestion de l’arrosage/irrigation adaptée aux besoins de la plante et en fonction des facteurs environnementaux. Entre deux arrosages maintenir un taux d’humidité en surface, à l’aide d’un paillage, afin de faciliter les échanges entre la plante et le sol.

En cas de fertilisation par irrigation l’emploi d’engrais spécifiques à la tomate, il sera, de facto, adapté à ses besoins et évitera tous désordres nutritionnels.

En cas de carence ou désordre avéré une analyse de sol semble être la solution la plus sage, bien qu’onéreux cet examen permettra de rétablir l'équilibre du sol et de repartir sur de bonnes bases.

 

Enfin toujours garder à l'esprit cette citation de Paracelse (Chimiste et médecin suisse : 1493-1541):

 

« Tout est toxique, rien n’est toxique, c’est la dose qui fait la différence. » 

 

 

 

interactions entre les divers nutriments:  surdosage→entraîne→blocage de l'aborsption

interaction nutriments

 

 

          

Carence en Molybdène (Mo)

Le molybdène est le dernier des micro-nutriments essentiels, il est celui dont les quantités requises par les plantes sont les plus petites. Il active l’enzyme nitrate réductase qui assure la réduction du nitrate dans les feuilles et de la nitrogénase qui est une autre enzyme permettant la fixation de l’azote atmosphérique. La plante l'utilise également pour convertir le phosphore. Il est de manière générale très lié à l'Azote.

-Symptômes

Carence très rare chez la tomate. Tâches nécrotiques brun jaunâtre visible sur la marge du limbe des feuilles les plus âgées dont le bord se relève puis elles peuvent atteindre les feuilles du milieu et enfin les feuilles les plus jeunes. La croissance de la plante peut en être altérée. Cette carence handicapera le métabolisme de l'azote pouvant entrainer ainsi une chlorose.

-Causes

Un engrais contenant du nitrate provoquera une carence en molybdène plus rapidement que si un engrais contenant de l'ammoniac est utilisé.  Une grande quantité de sulfates peut réduire l'absorption de molybdène par la plante 

-Remèdes 

On trouve des solutions concentrées de molybdène à pulvériser sur le feuillage et également dans les engrais dits de floraison que l'on pourra épandre au pied de la plante.

-Surdosage

 Cas extrèmement rare que l'on pourra neutraliser par l'apport de cuivre.

 

 

 Carence en:  PotassiumCalcium - Magnésium - Phosphore - Azote - Bore - Manganèse - Soufre - Fer - Zinc - Cuivre 

 

 

Bibliographie:
          

     -Sites Amis

          -TOMATOFIFOU Site de Vente

          -JARDINSDETOMATES

          -INFOS-TOMATES

          -ESSAIME-ARTOMATE

         

     

         Forum 

             Les Tomos

       Partenaire

            serres natural logo 1499939766